LAMP: Nous montrons le chemin qui débouche sur des transactions foncières sécuritaires en Haïti

Programme d’Administration et de Gestion de Propriétés foncières  

Le manque de clarté du régime foncier haïtien continue d’entraver le développement économique du pays tant au niveau urbain que rural. Par exemple, les entités qui pourraient construire les structures multifamiliales dont le pays aurait besoin, ainsi que de nombreuses entreprises commerciales sont plutôt très réticentes à ériger leurs bâtiments sur des parcelles de terre dont on ne connait pas vraiment les propriétaires.

À Port-au-Prince, de nombreuses parcelles urbaines n’ont pas de titre de propriété clair, et à travers tout le pays, environ 1,5 million de parcelles rurales ne sont pas encore documentées. D’autre part, Le Gouvernement d’Haïti estime que l’on aura besoin de plus de 500.000 unités de logement au cours des quinze prochaines années pour répondre aux demandes croissantes enregistrées dans ce domaine. Du coup, les obstacles qui entravent la construction de ces dits logements doivent être redressés et résolus pour que le pays puisse aller de l’avant.

Dans le cadre d’un projet financé par l’USAID, à savoir le Programme d’Administration et de Gestion de(s) Propriétés foncières (encore appelé LAMP), Habitat pour l’humanité, en collaboration avec le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti (GTDFH/HPLWG) est en train de déployer des efforts pertinents visant à maximiser l’étendue de son travail afin d’améliorer le système foncier haïtien.

Dans le cadre du programme, le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti a toujours pris le temps de travailler (en partenariat) avec des représentants de différents organismes (agences) et ministères du gouvernement haïtien afin d’aborder et de redresser les problèmes de propriété foncière,  d’une part en créant et en distribuant des outils pertinents et d’autre part en fournissant une assistance technique ainsi que des programmes de formation. Lesdits programmes de formation ont aussi consisté à recruter et à maintenir une équipe de formateurs ainsi qu’à organiser des séances de formation de formateurs afin de maximiser l’impact et la portée (l’étendue) des programmes de sensibilisation et de formation. De plus, le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti et son Comité Directeur sont actuellement en train de développer des recommandations stratégiques capables de faire progresser les réformes relatives à la politique, à l’administration et à la gestion foncières en Haïti.

Particulièrement motivé par le succès découlant du recrutement des formateurs et par les séances de formation de formateurs, le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti est en train de mettre en œuvre une vaste campagne de sensibilisation et un programme de formation de grande envergure, à travers tout le pays, afin d’aider les Haïtiens, les ONG et les investisseurs internationaux à comprendre les processus permettant d’une part d’acheter et de vendre légalement des propriétés foncières en Haïti et d’autre part de préserver les différents droits fonciers acquis en achetant (ou louant) une propriété, y compris en ce qui concerne les droits fonciers de la gent féminine.

En fin de compte, l’objectif de LAMP est d’éclairer sur la façon d’effectuer des transactions foncières claires, légales, bien documentées afin que le processus de reconstruction et de développement durable dont le pays a besoin puisse se concrétiser formellement en Haïti tout en étant alimenté par tous les efforts cités antérieurement.

.

USAID

USAID-funded Land Administration and Management Program

3

Haiti Property Law Working Group has been working with representatives of agencies and ministries of the Haitian government towards advancing and tackling land tenure issues through the creation and distribution of tools and providing technical assistance and training.

Property Law Trainers

Haiti Property Law Working Group Members

Property Law Training Participants

Property Law Manuals Distributed

Awareness Campaign Participants

Policy Recommendations to the Haitian Government