Jusqu’au mois de juin 2016,  à travers  le Programme d’Administration et de Gestion des Propriétés foncières (LAMP),  le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti a atteint plus de 3.600 personnes vivant dans des communautés urbaines et rurales, à travers ses campagnes de sensibilisation et ses programmes de formation.

Au cours de la semaine du 14 Juin 2016, le Groupe a mis en place quatre séances de formation au Cap-Haitien et dans les localités avoisinantes afin d’initier les participants aux principes et concepts de droit foncier ; afin de sensibiliser sur les difficultés foncières; afin de discuter du cadre institutionnel des transactions foncières en Haïti; et de fournir des références juridiques liées aux procédures légales permettant d’acheter et de vendre des terrains.

Le programme de formation a atteint 226 personnes provenant des secteurs public et privé, y compris 82 femmes ; ce qui peut parfaitement témoigner des nombreux efforts déployés par Habitat pour l’Humanité pour faire en sorte que les femmes soient bien représentées. Les femmes sont particulièrement vulnérables aux divers obstacles et défis se rapportant à la possession de propriétés foncières vu que, malheureusement, de nombreuses tendances et coutumes sociales ainsi que de nombreux systèmes patriarcaux  leur empêchent de jouir des mêmes droits que les hommes.

Les deux manuels ont été présentés aux participants (et participantes). De plus, chacun(e) de ces derniers (dernières) a reçu un exemplaire du manuel 1 « Le Manuel sur les Transactions foncières en Haïti, Vol 1 (tome 1) »  « Guide Pratique pour la Vente Légale de Propriétés foncières en Haïti  » et du second manuel « Le Manuel sur les Transactions foncières en Haïti, Vol 2 (tome 2) »  « Sécuriser les droits fonciers en Haïti », les deux manuels ayant été élaborés par le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti afin de documenter et de clarifier les procédures foncières. En tout, plus de 2.000 manuels ont été distribués.

Le Groupe de Travail sur le Droit Foncier en Haïti s’est engagé à fournir des séances de formation professionnelle à travers le pays afin de redresser les difficultés à facettes multiples (difficultés complexes) qui caractérisent l’insécurité foncière dans les communautés urbaines et rurales. Les évaluations que nous faisons après les séances de formation nous permettent de jauger l’efficacité de toutes les sessions de formation et d’identifier les différents points qui méritent  d’être améliorés.